3 Erreurs à éviter

Voici les 3 plus grosses erreurs commises par les étudiants de BTS CG :


1) Passer trop de temps sur les matières générales

Il s’agit des épreuves E1 (culture générale et LV1), E2 (math) et E3 (économie, droit et management).
L’ensemble de ces matière représentent moins de 50% de la note finale à l’examen.
Les matières générales sont aussi les épreuves qui demandent le moins de travail (hormis les maths si vous avez de grosses difficultés).

Pour ce qui est des épreuves E1et E3, pour réussir il faut avant tout 3 ingrédients :

  • Comprendre et synthétiser le cours sur des fiches de révision
  • Les apprendre par coeur
  • Appliquer la bonne méthodologie de réponse aux sujets d’examen

= Une fois le cours appris et la méthodologie comprise inutile de faire des dizaines de sujets sur les épreuves générales car la structure des sujets est tout le temps la même d’un sujet à l’autre.

En vous attardant trop sur les épreuves générales vous prenez 2 risques :

  • Mettre en péril la réussite à l’examen en délaissant les épreuves “pro” E4, E5 et E6 qui demandent beaucoup d’investissement et de temps.
  • De réussir son BTS CG principalement grâce aux épreuves générales avec un niveau très faibles sur les épreuves techniques. Donc créer un handicap pour une éventuelle poursuite des études en DCG ou pour l’insertion en milieu professionnel.

(Évidemment les étudiants issus de BAC généraux auront généralement plus de facilités dans ces matières contrairement aux étudiants qui viennent de BAC professionnels)


2) Faire les situations professionnelles à la dernière minute

Les situations professionnelles (E4.2 et E5) paraissent souvent insurmontables et les étudiants de BTS CG ont du mal à s’y mettre dès le début.

Pourtant les situations pro demandent du temps, de la réflexion, d’y revenir plusieurs fois et d’être capable de les maîtriser à 100%.

Pour éviter de tomber dans ce piège je vous conseille de choisir vos 3 situations pro dans chaque épreuve E4.2 et E5 (des situations qui couvrent l’ensemble des processus demandés) puis de recopier au moins les données du sujet sur PGI pour E4.2 et sur Excel pour E5.

Comme ça, en un clic vous pouvez vous mettre sur une situation pro et commencer directement à traiter le sujet en répondant aux questions.

Commencer vos situations professionnelles rapidement vous permettra de prendre du recul sur leur réalisation.
Aussi, à chaque nouveau cours en lien avec vos situations vous allez faire un parallèle et cela vous permettra d’approfondir vos connaissances sur vos situations débutées en amont du cours.

Le petit plus : Je vous recommande d’allez plus loin que le sujet : soit de modifier le sujet, l’ordre des questions, en rajouter.. Cela vous obligera à vraiment maîtriser vos situations de A à Z ainsi que tous les concepts et cours associés.


3) Ne pas prendre de notes durant les périodes de stages

C’est malheureusement le cas de beaucoup d’étudiants de BTS CG.
En effet, lorsqu’on est en période de stage on est dans la pratique en milieu professionnel, on est en plein dedans le temps du stage.
On est à chaud et on se dit qu’on pourra prendre des notes plus tard, qu’on s’en souviendra..

Le problème c’est que quelque mois après lorsque vos souvenirs seront floues et vous ne vous souviendraient plus exactement de ce que vous avez fait durant vos périodes de stages :

  • Des missions confiées
  • Des documents manipulés
  • Des petites tâches réalisées

Donc le jour où vous allez vouloir commencer votre rapport de stage vous allez vous retrouvez devant :

  • Une feuille blanche
  • Avec des souvenirs imprécis et désorganisés
  • Sans aucune trame pour vous guider

Il est impossible de bâtir un rapport de stage de A à Z sans avoir préalablement pris des notes structurées.

= Pour éviter cette erreur, durant vos journées de stage vous allez prendre un bloc note sur lequel vous allez noter tout ce que vous allez faire (réaliser une prise de note active).

Chaque soir vous allez faire un récapitulatif des tâches et missions effectuées, des documents manipulés.. Pour avoir un maximum de documentations pour rendre votre rapport de stage le plus professionnel possible.

-> Voir aussi les conseils pour réussir le jour J